Murin de Brandt

Myotis brandtii (Eversmann, 1845)


  • 1
    observation

  • 1
    commune

  • 1
    observateur

  • Première observation
    2019

  • Dernière observation
    2019

Informations sur l'espèce

Cette petite espèce est très semblable aux Murin d'Alcathoe et Murin à moustaches. L'identification sur le terrain entre ces trois espèces reste très délicate même pour des spécialistes. Le Murin de Brandt fréquente lui aussi des habitats forestiers, volontiers ouverts et plutôt frais, voire humides, ne craignant guère l'altitude dans les contrées méridionales de son aire de répartition qui s'étend jusqu'au 65ème parallèle de latitude Nord. Très rare au Sud d'une ligne qui va de Bordeaux à Nice, l'espèce a été détectée, sporadiquement, en région méditerranéenne.
En main, le Murin de Brandt, n'a jamais été confirmé sur les départements de la Lozère et du Gard. Mais des études de suivis acoustiques, menées ces dernières années sur différents massifs forestiers du Parc national des Cévennes, ont permis de détecter des émissions ultrasonores pouvant se référer à cette espèce qui reste dans la plupart des cas « possible » ou « probable » selon la durée des enregistrements car ces émissions sont d’une grande variabilité et montrent des recouvrements avec d’autres espèces.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Complexe mystacinus brandti (Eversmann, 1845) | Myotis brandti (Eversmann, 1845) | Myotis mystacinus brandti (Eversmann, 1845) | Vespertilio brandtii Eversmann, 1845

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles