Vautour moine

Aegypius monachus (Linnaeus, 1766)



  • 135
    observations

  • 21
    communes

  • 41
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2022
Barraud Remy - Benoit Mariane - Bernardi Catherine - Bertrand Nicolas - Boyer Jerome - Bruce Nicolas - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Devevey Caroline - Dilhan Pierre - Dugueperoux Franck - Fabre Jean-marie - Fonderflick Jocelyn - Forestier Thibault - Garlenc Jean-christian - Gineste Benoit - Giral Cedric - Hennebaut David - Herault Emilien - Herrera Antoine - Holstein Véronique - Hopkins Frantz - Jamier Myriam - Jean Bonnet - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Meynet Laurie - Picq Hervé - Quillard Valerie - Rombaut Cyril - Sulmont Emeric - Toutain Yann

Informations sur l'espèce

Le Vautour moine est le plus grand des Vautours, son envergure atteint les 2 m 80, son plumage est brun -foncé pour l’adulte et très sombre pour le juvénile. Son cou est entouré d’une collerette de plumes érectiles plus claire que le reste du plumage. La calotte crânienne est couverte d’un duvet blanchâtre, ce qui passe pour une tonsure et lui vaut le mon vernaculaire de moine. Sa silhouette en vol est plus celle d’un Aigle de part la largeur de ses ailes, très digitées au bout, lui procurant une tenue plate quand il cercle et légèrement tombante quand il plane. Il relève souvent sa queue avant de se poser au contraire du Vautour fauve, qui lui laisse pendre ses pattes. Doté d’un bec puissant et très tranchant c’est un nécrophage strict. Il est spécialisé dans la découpe de la peau, des tendons et des cartilage
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Vultur monachus Linnaeus, 1766

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles